Bilan emprunts bibliothèque

Publié le par Cel

Bonjour, bonjour!

Jeudi dernier, j'ai présenté les livres que j'avais emprunté à la bibliothèque municipale. Je dois dire que la semaine a été productive car sur les 3 livres, 2 sont terminés et le 3ème est lu à environ 80%.

Je viens donc vous donner mes impressions.

J'ai commencé par lire Stupeur et tremblements de Amélie NOTHOMB. Comme je l'avais précisé, je n'avais jamais eu l'occasion de lire cette auteure, c'est maintenant chose faite!

C'est un (court) roman autobiographique qui parle de l'expérience professionnelle de l'auteure au Japon. Voici un petit résumé:

"Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l'implacable rigueur de l'autorité d'entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie, sociale au pays du Soleil levant."

J'avoue avoir été agréablement surprise par ma lecture. J'avais quelques a priori sur Amélie Nothomb, je m'attendais à une lecture farfelue et compliquée... allez savoir pourquoi?! Mais finalement ce n'est pas du tout le cas, même si la narration devient parfois agréablement fantasque!

L'histoire, sans être exceptionnelle, est intéressante, surtout pour tout ce qui est de la découverte de la culture nippone... qui ne me fais absolument pas rêver! Le style d'Amélie est fluide, agréable est plutôt simple, malgré l'emploi de quelques mots que je ne connaissais pas.

Bref, le livre a été lu en une soirée, et je compte bien retenter l'expérience Nothomb. Donc bilan positif.

Je me suis ensuite lancée dans la lecture de Cyanure, de Camilla LÄCKBERG.

"Quelques jours avant Noël, sa petite amie, Lisette Liljecrona, invite Martin Molin (collègue de Patrick Hedström) à venir passer le week-end avec sa famille sur la petite île de Välo en Suède. L’idée ne l’enthousiasme guère et c’est à contrecœur qu’il accepte de l’accompagner. Ses appréhensions se voient confirmées lorsqu’il fait la connaissance des Liljecrona. Avec plus ou moins d’élégance, tous s’acharnent à obtenir les faveurs du patriarche dont la fortune s’élève à plusieurs milliards de couronnes. Cette course à l’héritage tourne court lorsque, le soir même, Ruben, déçu et furieux contre les membres de sa famille, affirme les avoir déshérités. Gagné par son emportement, le vieil homme meurt soudainement, vraisemblablement victime d’un malaise cardiaque. Une tempête de neige fait rage dans la région et les hôtes sont dans l’impossibilité de regagner le continent. Martin prend alors la situation en main et constate que Ruben a été empoisonné. Personne n’a pénétré dans la maison, le meurtrier est donc forcément parmi les convives. En les interrogeant, le jeune policier tente avec peine de démêler les vieilles rancœurs familiales des pistes plus sérieuses".

Là aussi j'ai été surprise... c'est pour moi une "copie" d'un Agatha Christie. En un peu plus simple, voire simpliste. Le style est vraiment très similaire. Ce n'est pas désagréable cela dit.

Mais je suis assez mitigée. Le livre est court, se lit très bien, il y a du suspens (enfin rien de transcendant non plus hein...). Mais je n'ai eu aucune sympathie pour les personnages, même Martin n'avait pas grand intérêt à mes yeux. Et j'ai deviné le fin mot de l'histoire avant la fin du livre, donc pour moi c'est rédhibitoire pour un polar.

J'ai quand même bien envie de retenter l'expérience avec un autre livre de Läckberg, surtout que j'ai souvent lu que c'était son moins bon roman...

Enfin, j'ai bien entamé Fascination de Stephenie MEYER.

"Pour laisser à sa mère la liberté d'accompagner son compagnon dans ses déplacements, Bella décide de quitter Phoenix et s'installe chez son père, chef de la police de Forks, petite bourgade de l'état de Washington. Au lycée, ses regards se portent sur Edward Cullen dont la beauté et le comportement la terrorisent et la fascinent. La passion qui naît entre eux ne peut que l'exposer à de nombreux dangers car Edward n'est pas un humain et elle le sait."

Et encore une grosse surprise! Je n'étais pas particulièrement impatiente de lire ce livre, et je m'attendais même à ne pas apprécier... mais ça, c'était avant!

Alors oui, c'est clairement ciblé jeunesse (la cible idéale étant les jeunes filles de 16 ans à mon avis), oui il y a des passages un peu longuets et oui, certaines choses sont un peu "faciles". Mais je suis tombée dans le panneau. Ou plutôt sous le charme d'Edward. C'est totalement ridicule, vu que j'ai plus de 30 ans et que je suis mère de famille, mais c'est comme ça et j'assume! Je trouve que le livre porte très bien son nom, à tel point que malgré que ça soit un petit pavé (524 pages, et bien remplies les pages, j'ai jamais vu des marges aussi petites!), j'en ai lu près des 3/4 en 24h... Je ne donnerais donc pas d'avis définitif vu que je n'ai pas terminé ma lecture, mais pour le moment, j'apprécie.

J'ai quand même une petite réticence avec le style de l'auteure, que je trouve parfois un peu lourd. Il y a certaines tournures de phrases un peu alambiquées et des mots que je n'avais jamais vu nulle part, ce qui étonne dans un roman jeunesse (c'est la 2ème fois que je dis ça dans le même billet, je vais passer pour une inculte!).

J'espère terminer ce livre avant jeudi et trouver le tome II à la bibli!

Sur ce, je vais finir ce (trop) long billet et aller rejoindre mon fils devant la télé, Woody, Buzz et leurs amis sont sur le pont d'arriver à Sunnyside, il y a trop de suspens...

Publié dans Chronique

Commenter cet article