[Chronique] Dix Petits Nègres, Agatha Christie

Publié le par Cel

[Chronique] Dix Petits Nègres, Agatha Christie
Oyez oyez braves gens, voici la (tant attendue... ou pas) première chronique de ce blog!

Pour ce billet, je ne vais pas vous parler du dernier livre que j'ai lu. Non, ça serait trop simple, et bien trop conventionnel.

Je vais plutôt vous parler d'un livre que j'ai lu il y a (... mmmhhhhh laissez-moi le temps de calculer...) 20 ans! *aïe, ça pique* le premier qui dit que je suis vieille je lui jette des cailloux

Je me souviens avoir emprunté ce livre au CDI de mon collège, quand j'étais en 6ème, je me souviens que j'avais adoré, et je me souviens que j'ai dû le relire environ 250 fois depuis ce jour.

Ce livre, on ne le présente plus. C'est un grand classique de la littérature policière, écrit par une référence en la matière. Il s'agit de Dix Petits Nègres d'Agatha CHRISTIE.

Alors je vous entends d'ici, c'est vrai que c'est du vu, revu et rerevu, mais moi ça me tient à cœur de parler de ce livre car comme je l'ai dit, il m'a marquée, et surtout, il m'a donné envie de découvrir tout l'univers de cette auteure.

Bon, alors pour ceux qui ne connaitraient pas, voici un petit résumé:

"Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l'île du Nègre, invités par un mystérieux M. Owen, malheureusement absent. Un couple de domestiques, récemment engagé, veille au confort des invités. Sur une table du salon, dix statuettes de nègres. Dans les chambres, une comptine racontant l'élimination minutieuse de dix petits nègres. Après le premier repas, une voix mystérieuse s'élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes. Un des convives s'étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine. Une statuette disparaît. Et les morts se succèdent, suivant le texte à la lettre. La psychose monte. Le coupable se cache-t-il dans l'île, parmi les convives ?"

Au début du livre, on suit l'histoire du point de vue de chaque personnage, les uns après les autres. Ca permet de bien comprendre leur état d'esprit et leur passé (ou du moins c'est ce que l'auteur nous laisse croire) au moment où ils se rejoignent pour partir sur l'île du Nègre. Une fois sur place, l'histoire nous est racontée par un narrateur externe. L'épilogue est une lettre du meurtrier. Tous ces changements de point de vue ne sont absolument pas gênants.

Le grand point fort de ce livre, c'est que le lecteur est obligé de soupçonner tous les protagonistes. Comme c'est un huis clos, on connaît tous les suspects, et au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire, on est persuadé de deviner l'identité de l'assassin. Mais je défie n'importe qui de me donner le fin mot de l'histoire avant de lire l'épilogue! C'est IMPOSSIBLE!

Ce que j'aime beaucoup également dans ce livre (et dans tous les livres d'A. Christie en générale), c'est la "lenteur". Non pas qu'il ne se passe rien, mais les choses avancent tranquillement, l'auteure prend le temps de bien poser les bases de son rebondissement avant d'y entraîner le lecteur. Je trouve qu'on ressent ce "flegme britannique".

De plus, on est dans une histoire très classique, que je qualifierais même de "old school": on est loin des thrillers actuels pleins de sang qui gicle et d'actions spectaculaires. Elle a plutôt un charme un peu désuet, mais qui fait toute sa saveur. Cela permet aussi d'être lu par des lecteurs plus jeunes. J'avais moi-même 10-12 ans quand je l'ai lu, et même si j'ai eu ma petite dose d'adrénaline en découvrant ce livre, je n'ai pas pour autant été traumatisée à en faire des cauchemars. D'ailleurs même aujourd'hui que je suis une grande fille, ce style me plaît toujours autant. Je préfère cela aux thrillers palpitants, où les cadavres abondent à chaque page et où fait un bond à chaque fois qu'on entend un bruit derrière nous.

En gros:

Le + : dénouement inattendu et impossible à deviner

Le - : le rythme un peu lent (pas pour moi)

Je recommande: OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Bonne lecture!

Publié dans Chronique

Commenter cet article

Lapapotelivresque 22/10/2015 19:21

Je viens de terminer une relecture de cette oeuvre et rien à faire, je l'aime passionnément !

Dareel 02/09/2015 12:28

Rien ne vaut un bon classique de temps en temps, Agatha Christie maîtrise les Whodunnit à la perfection. :)

Un peu lent mais pas dérangeant puisque le roman ne fait pas non plus 600 pages. =)