[Chronique] Poison, Sarah Pinborough

Publié le par Cel

Oh qu'il est beau (le lavabo (bon ok, je sors))!

Oh qu'il est beau (le lavabo (bon ok, je sors))!

Aujourd'hui, cette chronique va être un peu particulière.

Je suis ravie de donner mon avis sur ce livre, mais en même temps, ça me fait un peu mal au biiiiip quand je pense à tout ce que je vais dire... Oui, voilà une entrée en matière déjà bien particulière.

Entrons, si vous le voulez bien, dans le vif du sujet. Bon, et puis si vous ne voulez pas, bah... entrons quand même tiens!

Je vais vous parler du tome I de la saga des Contes des Royaumes de Sarah Pinborough, Poison.

Alors pour commencer, je ne vais pas être très originale. Déjà rien que par le sujet en lui-même. Qui n'a jamais entendu parler de ce livre? Oui, toi, dans le fond? C'est vrai?! Bon, et bien au moins je serai utile à quelqu'un (ou pas).

Ensuite, je vais enchaîner sur ce qui a fait le plus sensation je pense, je veux bien sûr parler de la couverture. Sujet ô combien important puisque c'est parfois le seul argument pris en compte lors d'un achat livresque. Personnellement, je ne m'attache pas trop aux couvertures. En fait, j'ai remarqué que si un livre a une couverture que je trouve moche, évidemment, je ne vais pas me diriger vers lui en priorité. Si le résumé me plaît, je passe outre la laideur de l'objet et donne une chance au livre (c'est moi ou elle est classe cette phrase?). Par contre, je n'achèterais jamais un livre UNIQUEMENT parce que la couverture "nan mais t'as vu comment elle est trop belle quoi?!".

Donc pour en revenir à notre sujet, effectivement, la couverture est magnifaïque, mais je me suis laissée tenter aussi parce que le contenu m'intéressait (surtout que je l'ai en livre numérique, donc la couverture on s'en tape royal). Je vous laisse juger par vous-même:

"Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction. Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère... ... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée ..."

Avec toutes les critiques positives que j'ai vues/lues, j'étais d'autant plus enthousiaste. C'est donc avec impatience et joie que j'ai ouvert le livre. Et là, c'est le drame.

Je vais tenter de rester correcte et (à peu près) objective, mais j'ai clairement été très déçue, avec en prime un petit arrière-goût de... comment dire ça gentiment?... de foutage de gueule!

Quand je vois que je vais lire une réécriture de conte, je m'attends à retrouver les personnages d'origine vivant des histoires inédites, ou des épisodes nouveaux qui expliquent les scènes ou les caractères des personnages du conte original. Ou les deux.

Là, on a un peu d'explications sur le personnage de la méchante reine (Lilith) au début. Et puis c'est tout. Tout le reste du livre, c'est l'histoire de Blanche-Neige telle que tout le monde la connaît, avec en plus des scènes de sexe. A la lecture de ce livre, j'ai eu le sentiment que l'auteure a fait un produit purement commercial, en travaillant essentiellement sur la forme, au détriment du fond. Pour moi, elle a surfé sur la vague 50 shades of Grey, elle a pris le conte et en a fait un truc vaguement "érotique" en insérant des descriptions vulgaires et qui n'apportaient rien à l'histoire.

Sarah Pinborough a quand même retravaillé un peu la fin de l'histoire. Et c'est là pour moi que le côté purement commercial apparaît: et oui, il y a un tel suspens, comment peut-on rester comme ça, sans savoir le pourquoi du comment? Ne vous inquiétez pas, il y a un tome II !

Ce tome suivant, je ne l'ai pas lu et je ne le lirai pas. J'ai trop eu l'impression d'être prise pour un pigeon et je refuse d'entrer dans le jeu de l'auteure pour connaître les tenants et aboutissants de cette fin très surprenante. Elle est même trop surprenante, elle est carrément parachutée. Elle arrive comme un cheveu sur la soupe. J'ai juste eu envie de dire "mais où? quand? comment? pourquoi???". Il n'y avait aucune raison d'avoir une telle fin, rien ne permettait de deviner qu'un truc pareil arriverait. On dirait que la fin est limite indépendante du reste du bouquin.

J'ai trouvé ça vraiment dérangeant et j'ai vraiment eu l'impression que c'était juste pour attirer les lecteurs vers le livre suivant.

Donc comme vous l'aurez compris, je n'ai pas du tout aimé ma lecture. Il est hors de question pour moi de lire la suite. Même sous la torture. Je préfère encore me passer le dessin animé en boucle pendant une semaine et chanter "un jour mon prince viendra..." jour et nuit, c'est vous dire!

En gros:

Le +: euh... la couverture?

Le - : euh... tout?

Je recommande: euh... NOOOOON!!!

Publié dans Chronique

Commenter cet article

Buckette 12/07/2016 20:20

Hey ! Je viens de finir le livre et franchement... j'ai bataillé pour trouver des trucs qui m'ont plus là-dedans. Je pensais faire une chronique assassine mais finalement après avoir lu la tienne, ça va... même si on est globalement du même avis ;)
J'ai bien ris en tout cas tellement ce que tu dis est vrai. :'D J'avoue, j'ai juste cliqué sur le lien de ta chronique parce qu'un petit 5 apparaissait au milieu des 14, des 15 - voire des 18 (!!) sur le site Livraddict ! :D
Si tu le permets, je voudrais mettre un lien vers ta chronique, sur celle que je posterais. Je la mets et si ça te gêne tu me le dis, pas de soucis :D Bonne continuation ;)