De fil en aiguille

Publié le par Cel

Aujourd'hui, mardi 1er septembre, c'était la rentrée scolaire et le début des vacances pour les parents qui ont passé 2 mois séquestrés avec leur progéniture.

Mon fils ne commençant qu'à 13h30, j'ai passé la matinée à entendre "c'est quand qu'on va à l'école?", "et là, c'est bientôt l'heure d'y aller?", "t'es sûre qu'on va pas être en retard?".

Bref, 13h30 arrivées, voilà mon poulet qui rentre dans sa nouvelle classe, cap sur le coin cuisine/dinette, sans même un regard en arrière pour sa pauvre mère. Bon, c'est sa deuxième rentrée donc je ne m'en faisais pas trop. Mais ça fiche toujours un p'tit coup quand même.

Bon, je ne vais pas vous raconter le menu de la journée non plus. C'était juste une petite entrée en matière, une (petite) introduction pour vous parler du sujet de ce billet: la couture. Oui, je sais, rien à voir avec la lecture, mais aujourd'hui j'ai décidé d'être hors-sujet. Na.

Mais quel est le rapport entre la couture et cette superbe introduction particulièrement passionnante me direz-vous? J'y viens.

Figurez-vous que parmi les moults documents remis par l'institutrice, il y avait une petite note expliquant que les enfants de Moyenne Section ne faisaient plus la sieste mais avaient quand même une demie-heure de repos après le repas du midi et que nous pouvions donc fournir un petit coussin pour ce moment de détente.

Je me suis dit à ce moment-là qu'il faudrait que je retourne en ville pour lui en acheter un, j'ai pas tellement de rab de coussins à la maison. Mais, car il y a un mais, je suis une feignasse très casanière, qui aime bien rester cloitrée chez elle et qui déteste aller dans les magasins (pour une ex-vendeuse, avouez que c'est cocasse (tiens, mais il sort d'où ce "cocasse"??? ça fait environ 20 ans qu'on ne l'a pas entendu...) ).

Et ce soir, la grâce divine m'a touchée et j'ai eu l'idée lumineuse de FAIRE un coussin au lieu de l'acheter. J'ai tout sous la main: des chutes de tissus, du rembourrage, du fil et une machine à coudre. Et vu l'ampleur du projet, ça me prendrait bien moins de temps que d'aller faire les boutiques à 20 bornes de la maison.

Donc me v'là partie avec mes ciseaux et mes épingles, et à peine quelques minutes plus tard, TADAM!

Lapinou et le coussin bi-goût

Lapinou et le coussin bi-goût

Bon, je sais, Lapinou vole un peu la vedette au coussin sur la photo... mais on voit quand même un peu mon œuvre.

J'ai donc pris 2 coupons de coton, de la ouate spéciale coussin (lavable) et hop, emballé c'est pesé, nous voilà avec un magnifaïque coussin bi-goût pour mon Choupinou (oui, je fais dans la rime ce soir). Bon, plus sérieusement, il n'y a rien de transcendant, je n'ai rien inventé et c'est loin d'être parfait, mais ça m'a fait plaisir de coudre ça pour mon grand bébé, et j'avais envie de le montrer. Voilà.

Je sais bien que ça n'a aucun rapport avec le thème de ce blog, mais comme je l'avais dit dans mon premier billet, ça arrivera de temps en temps que je sois hors-sujet, parce que ma vie ne se résume pas qu'à la lecture. Et un jour je vous raconterai comment je suis en train de tricoter des chaussettes... mais chuuuut, c'est un secret!

Mais rassurez-vous, le prochain billet remettra tout ça dans le droit chemin. Un peu de patience, ça arrive!

Sur ce, bonne journée (enfin là pour moi c'est plutôt bonne nuit).

Publié dans Hors-sujet

Commenter cet article