[Chronique] Aristote et Dante Découvrent Les Secrets De l'Univers, Benjamin ALIRE SAENZ.

Publié le par Cel

Action - Réaction!

Aujourd'hui je suis au taquet niveau réactivité: je fais la chronique d'un livre que j'ai acheté hier et que j'ai fini de lire il y a une heure! Je ne sais pas ce qu'il m'arrive! Mais ne cherchons pas à comprendre, profitons de cet élan de bonne volonté.

Hier, j'errais comme une âme en peine à la librairie, sans but précis. Enfin si, je voulais acheter un livre (j'y étais pas pour me faire faire une petite pédicure, on s'en doute bien...), mais lequel? Telle était la question.

Et je suis tombée sur ce petit bijou.

[Chronique] Aristote et Dante Découvrent Les Secrets De l'Univers, Benjamin ALIRE SAENZ.

Alors oui, je sais que j'ai déjà dit que je ne choisissais pas mes livres en fonction de leur couverture. Et c'est la stricte vérité. Mais force est de reconnaître que cette couverture est magnifique. Bon, ça ne m'a pas influencée car le résumé me plaisait bien et que j'avais déjà lu plusieurs avis très positifs. J'ai donc dit banco! (expression des années 80 bonjour!)

Voici ce que dit la quatrième de couverture:

"Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais...

C'est donc l'un avec l'autre que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers."

J'ai lu ce livre en 24 heures. Enfin un peu moins, j'ai quand même mangé, dormi et eu un minimum de vie sociale pendant ces 24 heures. Bref, tout ça pour dire que malgré les 359 pages, ça se lit très vite. Et très bien. Bon, faut dire aussi que certains chapitres ne font que quelques lignes, ça aide un peu. Et du coup ça rend la lecture très simple et très fluide. J'avais un peu la sensation de lire le journal intime d'Ari, et ce n'est pas désagréable. Ca m'a rappelé le style de John Greene dans Nos Etoiles Contraires.

" Euh bon, et sinon, t'en as pensé quoi? Non parce qu'on est un peu là pour ça quand même!..."

Et bien je suis mitigée. J'ai beaucoup aimé ma lecture, l'histoire est très belle. J'ai même noté une citation, ce qui ne m'arrive jamais!

"Mes parents se tenaient par la main. Je me demande ce que ça fait de tenir quelqu'un par la main. Je parie qu'on trouve tous les mystères de l'univers dans la main de quelqu'un."

Avouez que c'est beau quand même!

J'ai donc aimé ma lecture: l'écriture, l'histoire, le message et les valeurs mises en avant. Mais j'en attendais tellement plus! Après toutes les louanges que j'avais lues un peu partout, je m'attendais à être bouleversée, à avoir le souffle coupé (ou le Q par terre, au choix). Alors oui, j'ai ri et j'ai pleuré (un peu), mais je n'ai pas refermé le livre en reprenant ma respiration et en me disant "wahou!"

Du coup je vais essayer d'en tirer une leçon: ne jamais trop se fier aux critiques des autres.

Lisez ce livre, et vous verrez bien ce que vous en pensez.

 

Le + : une belle histoire simple et rapide à lire.

Le - : le tapage médiatique.

Je recommande: Oui.

 

Publié dans Chronique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article